Votre navigateur est obsolète !

Pour une expériencenet et une sécurité optimale, mettez à jour votre navigateur. Mettre à jour maintenant

×

Anaïs BOHUON

Professeure des Universités - Faculté des Sciences du Sport de l'Université Paris-Saclay

Sport, Corps, Genre, Histoire, Sciences, Médecine, Intersectionnalité
Anaïs BOHUON
39 ans
Permis de conduire
Paris (75) France
Situation professionnelle
En poste
En simple veille
Présentation
Anaïs Bohuon est Professeure des Universités à la Faculté des Sciences du Sport de l'Université Paris-Saclay.
Socio-historienne, outre ses activités d'enseignement, elle publie des articles et ouvrages scientifiques sur le corps, le sport et le genre.

Son doctorat, obtenu en décembre 2008 à l’université de Paris-Sud, avait pour thème les discours médicaux et l’accès des femmes aux activités physiques et sportives (1880-1922).

En 2012, elle a publié son premier ouvrage sur les tests de féminité ou les « contrôles de genre » dans les compétitions sportives. Ce livre a pour ambition de revisiter l’histoire sociale et politique de ces contrôles et de montrer en quoi ils constituent un véritable dispositif de domination, afin d’appréhender la naturalisation du pouvoir et les rapports de domination qui s’y jouent.
Instaurés dans le but affiché d’empêcher les hommes de concourir dans les compétitions féminines et ainsi de maintenir la bicatégorisation sexuée, ces contrôles de genre, sous la forme d’examens médicaux, sont imposés aux sportives depuis 1966.

Parallèlement, elle collabore régulièrement avec l'historien Grégory Quin. En croisant l’histoire des sciences, plus précisément de la médecine et l’histoire des activités physiques et sportives au prisme du genre, ils tentent de montrer comment les muscles ont fabriqué « le sexe » et par là même une certaine définition contemporaine de la différence sexuelle. Plus encore, ils ont pour objectif de retracer les grandes lignes de la généalogie des normes de féminité contemporaine en montrant l’historicité du corps dans et par l’étude des techniques dont il constitue la matière première.

Anaïs Bohuon is Professor in sociology and history of sport since 2018, at the University of Paris Saclay, France. Anaïs’s main research interests are focused on sociology and history of body, sport and gender. Her PhD obtained in December 2008 (University of Paris South) deals with medical discourse and women’s physical and sporting activities (1880-1922). She is otherwise project manager "sex equality ", appointed at University of Paris South. In 2012, Anaïs has published her first book. It is focused on “gender verifications in sport”. This book aims at revisiting to the social and political history of “gender controls” in sport and showing to what extent they constitute a real domination device, in order to comprehend the naturalization of power and the relations of domination that are at stake. Ultimately, those gender tests perfectly illustrate how – with the desire to maintain gender domination in sport – “race” and class domination implicitly follows. Thus, presented as a tentative to prevent men from competing with women and to maintain sexual categorization by way of certifying the sex of competitors, “gender verifications,” in the form of medical examinations, were introduced in 1966 to high-level athletic competitions. She is co-authoring and editing books on the history of sports medicine in Europe, from 1945 to the present, including some translations and totally new research inside the archives of sports medicine.
Expérience

Professeure des Universités

Faculté des Sciences du Sport- Paris-Saclay
Depuis septembre 2018
CDI
Ville
France
  • Encadrement doctoral quotité 100 % : Lucie Pallesi "Transidentité et sport de compétition : naturalisation des performances en construction du sujet sportif trans’ par l’institution sportive sous patronage
    médical" Contrat doctoral ENS PARIS-SACLAY (2019-2022)
  • 2019 : Membre suppléante élue au CNU STAPS (74)
  • Laboratoire CIAMS (EA 4532)
    Co-responsable de l'équipe SCOS (Sociétés, Culture et Organisations Sportives)
    Axe CS2 (Cultures Sportives et Catégorisation Sociale)
  • Chargée de mission " Egalité des sexes" auprès de la présidence de l'Université de Paris-Sud
  • Responsable de la filière "Sociologie-Histoire" UFR STAPS Paris-Sud
  • Octobre-juin 2016 : Lauréate du programme de bourses de recherche 2015 du Centre d’Étude Olympique Français (CEOF) de l’académie Nationale Olympique Française (ANOF).
  • Enseignements en sociologie et histoire: du sport et de l'éducation physique, du corps et du genre
  • Responsable du Master 1 "Organisation Sociale du Sport" à l'UFR STAPS de Paris-Sud de 2010 à 2013
  • Maître de conférences à l'UFR STAPS de l'Université Paris-Sud (2010)
Détails de l'expérience
  • JURYS DE THESE:
  • Anne Schmitt, soutenance publique le 23 juin 2020, « Les usages sociaux de la pratique du surf et de la voile légère en contexte scolaire en France et en Californie : processus de socialisation et rapports sociaux de sexe et de classe", sous la direction (en cotutelle) de Gaëlle Sempé et Matthew Atencio. Membre du jury (Présidente). Thèse de doctorat de l'Université Rennes 2.
  • Claire Nicolas, colloque privé le 19 septembre 2019 puis soutenance publique le 17 décembre 2019, "Sport, citoyenneté et genre en Afrique de l’Ouest : Histoire sociale et politique comparée de la jeunesse au Ghana et en Côte d’Ivoire au XX siècle". (direction Nicolas Bancel et Richard Banégas). Membre du jury (rapporteure). Thèse de doctorat de l’Université de Lausanne, Faculté des sciences sociales et politiques SSP.
  • Solène Froideveaux, colloque privé le mercredi 25 septembre 2019 puis soutenance publique le 9 décembre 2019," Des corps et des armes : devenir un sujet genré par la pratique sportive du tir à l’arc et du tir avec armes à feu en Suisse".(direction Éléonore Lépinard). Membre du jury (examinatrice). Thèse de doctorat de l’Université de Lausanne, Faculté des sciences sociales et politiques SSP.
  • Floriane Varetta, soutenance publique le 20 décembre 2017, "L’égalité Femmes/Hommes dans les politiques sportives : l’interministérialité en question". (direction Dominique Charrier et Barbara Evrard).
    Membre du jury (examinatrice). Thèse de doctorat de l’Université Paris-Saclay préparée à l’Université Paris-Sud, Ecole doctorale n°566 « Sciences su sport, de la motricité et du mouvement humain ».
  • Guillaume Conraud, soutenance publique le 20 janvier 2020 « Fédérations sportives et identités : une analyse sociologique par le prisme de la FSGT ». (direction Dominique Charrier et Charlotte Parmantier). Membre du jury (examinatrice). Thèse de doctorat de l’Université Paris-Saclay préparée à l’Université Paris-Sud, Ecole doctorale n°566 « Sciences su sport, de la motricité et du mouvement humain ».